Monique

Nous qui fûmes jeunes et qui sommes maintenant de vieilles personnes, quel message pouvons-nous laisser aux jeunes?
Je dirais : garder, préserver, faire grandir et se développer l’Espérance.
« c’est l’espérance folle qui nous console de tomber du nid, et qui demain prépare, pour nos guitares, d’autres harmonies » chantait le poète Guy Béart.
Toute petite, j’étais confrontée à l’horreur de la guerre. Et je pense souvent à ces jeunes (ou moins jeunes) qui, en dépit d’une situation qui paraissait absolument désespérée, jouée d’avance, ont eu la folie de ne pas baisser les bras, de se révolter,
de croire en un avenir, d’Espérer !
Devant l’avancée de la machine de guerre nazie, la puissance, la violence, la détermination de cette armée, quand l’Angleterre se retrouva seule à faire face, quelle personne de bon sens pouvait penser que ces forces
de mort n’allaient pas l’emporter et régner sur le monde? Et pourtant…
Certes après des vicissitudes et des millions de morts, les forces humanistes, les forces de vie, vinrent à bout du monstre.
Rien ne le laissait prévoir !
C’est la croyance en la beauté de la vie, le goût de la liberté, l’amour des autres, la solidarité, qui ont permis la victoire miraculeuse contre la barbarie.
En prenant de l’âge, je m’intéresse davantage à l’histoire, en particulier cette histoire de la dernière guerre mondiale. Et c’est en regardant de plus près ces évènements (cf. Daniel Cordier) qu’au-delà de l’image d’Épinal, j’ai perçu combien la victoire contre les forces de la barbarie n’était absolument pas, loin de là, écrite d’avance !

Aussi, quand je pense aux jeunes d’aujourd’hui et aux difficultés réelles qu’ils doivent affronter, j’essaie de raisonner par rapport à d’autres époques difficiles.
Certes, comparaison n’est pas raison. C’est un tout autre monde qu’il faut maintenant appréhender. Mais s’appuyer sur des exemples passés peut nous instruire, nous faire réfléchir aux ressorts qui ont animé des jeunes dans des circonstances abominables.
Parlant avec mes petits-fils et surtout, les écoutant, l’un d’eux, qui dit rechercher « une vie avec de l’adrénaline » suivant ses propres termes, m’a confié : « Tu sais, il faut avoir une passion dans la vie. »
Alors que dire aux jeunes générations ? Je suis tout à fait d’accord pour la passion. J’ai moi-même eu la chance de pratiquer des métiers où l’intérêt et parfois la passion étaient présents.
Donc… cherchez et vous trouverez… Découvrez, apprenez, au cours des évènements de votre vie et des rencontres avec d’autres êtres humains. Ne ratez pas, sachez reconnaître et saisir les opportunités. Recherchez la beauté (cf. Pierre Rabhi). Fuyez les images de laideur de connerie déversées dans les médias, les nouvelles expressions technologiques. Recherchez l’intelligence, les belles personnes
(il y en a tellement à travers le monde). Faites-vous vos propres modèles, vos propres héros, jugez-les sur leurs actes.
Prenez soin de votre esprit.

Laisser un commentaire